Personal tools
You are here: Home Groupspace Les nouvelles de l'espace Les Nouvelles de l’Espace

Les Nouvelles de l’Espace

Document Actions
Images
CoRot credit CNES. D. Ducros. CoRot credit CNES. D. Ducros.
Centre de notre de la voie lactée vu par Hubble Centre de notre de la voie lactée vu par Hubble
MOST MOST
Cratère Lunaire vu par Chandrayaan-1 Cratère Lunaire vu par Chandrayaan-1
Les nouvelles de l'Espace du 19 janvier 2009

Les informations que vous trouverez sur cette page viennent des sources suivantes :

www.spaceweek.org

www.flashespace.com

www.universetoday.com

www.astronomynow.com

www.techno-science.net/

www.leguideduciel.net

et de plusieurs sites de la NASA et l’ESA

La page est organisée en deux sections. Dans la première section vous trouverez un "zoom" sur quelques événements astronomiques et spatiaux des quinze derniers jours et dans la deuxième section un projet d’observation, et les événements à ne pas manquer durant les deux semaines à venir.

Si vous voulez être informés chaque fois que la nouvelle chronique est mise en ligne, envoyez simplement un mail à astronomy09@yahoo.com avec "informez moi" comme objet.

 

Les évènements astronomiques des dernières semaines

Grâce au télescope spatial CoRoT du CNES, qui fête ses 2 années d’observation, 5 exoplanètes ont déjà été identifiées et les scientifiques en apprennent tous les jours davantage sur la structure interne des étoiles. Prochaine étape : la découverte d’une autre Terre? Pour plus d’information, cliquez ici :
www.cnes.fr/web/CNES-fr/7091-corot-2-annees-bien-remplies.php

Cette vue du centre de la Voie Lactée, combine l'imagerie de l'instrument NICMOS (Near Infrared Camera and Multi-Object Spectrometer) de l'observatoire spatial Hubble (Le télescope spatial Hubble, en anglais, Hubble Space Telescope ou HST, est un télescope en orbite à environ 600km) avec des images en couleurs d'une précédente étude du télescope spatial Spitzer (Le télescope spatial Spitzer est le plus gros télescope infrarouge lancé par la NASA. Ces longueurs d'ondes ne pouvant...) faite avec l'instrument IRAC (Infrared Astronomy Camera). Pour plus d’information, cliquez ici : www.techno-science.net/?onglet=news&news=6170

Lancé le 30 juin 2003, le MOST (acronyme pour Microvariabilité et oscillations stellaires) continue d'étonner ses créateurs. De la grosseur d'une mallette et n'ayant coûté que 10 millions de dollars, MOST a été surnommé « l'Humble télescope spatial » par ses créateurs. Cependant, ses accomplissements sont loin d'être modestes. Au départ il devait sonder l'intérieur des étoiles à partir de leurs vibrations, par une technique appelée astéroséismologie. Récemment, MOST a découvert une nouvelle catégorie d'étoiles variables, les super géantes B à pulsation lente. Cette nouvelle catégorie d'étoiles pourrait nous permettre de parfaire nos connaissances sur la structure et l'évolution des étoiles massives. Pour plus d’information, cliquez ici :
www.asc-csa.gc.ca/fra/satellites/most_5_anniversaire.asp

L'année mondiale de l'astronomie 2009 (plus brièvement appelée AMA09) aété lancé officiellement dans une cérémonie au siège de l'Unesco, à Paris  le 15 janvier. Pour plus d’information, cliquez ici : www.astronomy2009.fr

Si vous organisez un événement pendant l’AMA09, envoyez nous (astronomy09@yahoo.com) les informations avec un lien (ou mail) internet et nous les publierons dans la chronique.

Observations à ne pas manquer pendant les deux prochaines semaines ! 

Avant qu'on ne parle du ciel, un petit projet virtuel que vous pouvez faire soit en classe soit en club. "Un jour, un astre, une mission et un site"

  • Alors, c'est lundi et nous allons démarrer avec notre voisine la plus proche, la Lune. La Lune a été visitée par plusieurs missions :
    récemment par SMART 1 et actuellement par Chandrayaan-1 (pour ses derniers images cliquez ici : www.isro.gov.in/pslv-c11/photos/moon_images.htm)
    dans les années quatre vingt dix par Clémentine et Lunar Prospecter et dans les années soixante par LA mission Lunaire, Apollo. Sur le site http://www.nasa.gov/mission_pages/apollo/index.html vous allez trouver les réponses à toutes vos questions sur cette mission mythique.
  • Mardi, aujourd'hui c'est la planète rouge, Mars. Avec Mars on est gâté en termes de missions, car actuellement il y a Mars Exploration Rovers, Mars Odyssey, Mars Reconnaissance Orbiter, Mars Global Surveyor et Phoenix. Le site http://mars.jpl.nasa.gov/ est un bon point d'attaque pour bien comprendre toute l'actualité sur toutes les missions "martiennes"
  • Mercredi, alors quelle planète et quelle mission aujourd'hui? Bien sûr, c'est Mercure et la mission MESSENGER (MErcury Surface, Space ENvironment, GEochemistry and Ranging). Lancée le 03 Août 2004, la sonde se trouve actuellement en route pour un nouveau survol de Mercure en septembre. Vous pouvez suivre le progrès de cette mission sur le site http://messenger.jhuapl.edu/ et si vous cliquez sur "Where is MESSENGER?" vous pouvez suivre ces déplacements presque en temps réel.
  • Jeudi, aujourd'hui nous allons changer de taille pour la planète Jupiter. La sonde Galileo a passé huit ans en orbite autour de Jupiter avant de se désintégrer dans l'atmosphère jovienne le 21 septembre 2003. Sur le site http://www2.jpl.nasa.gov/galileo/ vous avez images, animations et vidéos en pagaille.
  • Vendredi, encore une planète "intérieure", aujourd'hui c'est Vénus et Venus Express. Venus Express, une mission de l'ESA, a été lancée en novembre 2005 et est en orbite autour de Vénus depuis avril 2006. Le site http://www.esa.int/SPECIALS/Venus_Express/index.html  vous permet de faire le point sur ses découvertes jusqu'à aujourd'hui et de suivre ses nouveaux exploits jusqu'à la fin de la mission en mai 2009.
  • Samedi, aujourd'hui c'est Saturne et la mission Cassini. Tous les monde connait Cassini, c'est peut être la mission la plus médiatique de ces derniers années. Sur le site http://www.nasa.gov/mission_pages/cassini/main/ vous avez tous ce que vous voulez savoir (et plein choses que vous n'avez même imaginées) sur Saturne.
  • Dimanche, on revient au centre de notre système solaire avec le Soleil lui même. Actuellement il y a trois missions au moins,  qui s'occupent du Soleil : SOHO, Hinode et STEREO (Solar TErrestrial RElations Observatory). Il y a deux sondes dans la mission STEREO et l'objectif de cette mission est d'étudier le soleil en trois dimensions. Vous pouvez suivre l'avancement de cette mission, prévue pour une durée de deux ans, ici :
    http://www.nasa.gov/mission_pages/stereo/main/index.html


Maintenant, le ciel !

Lundi 19 janvier : Élongation maximale de Titan à l’est de Saturne

Mercredi 21 janvier : Le croissant lunaire se trouve à moins de 4° d’Antarès du Scorpion : à voir dans le ciel du matin.

Jeudi 22 janvier : Rapprochement de Vénus et Uranus : Vénus se trouve à environ 1° d’Uranus en début de nuit.

Samedi  24 janvier : Occultation d’une étoile de dixième magnitude dans la constellation des Poissons (PPM 207 582) par Vénus vers 19h 30m TU.

L’astéroïde 40 Harmonia (magnitude  9,9) se trouve à environ 20’ de 57 Gem, étoile de magnitude 5.

Mardi 27 janvier : Élongation maximale de Titan à l’ouest de Saturne.

Jeudi 29 janvier : Vous connaissez les objets de Messier, mais  connaissez-vous les objets de Collinder ? La plupart sont parfaits pour être observés avec des jumelles ou de petits instruments; ce soir je vous en propose deux dans la constellation d'Orion. Tous les deux sont des amas ouverts, le premier est Collinder 69 et il se trouve autour de l'étoile lambda, il y a environ 19 étoiles avec des magnitudes entre 5,0 et 9,0. Le deuxième objet est Collinder 70 qui se trouve autour des trois étoiles de la ceinture d'Orion, il y a environ 100 étoiles, toutes plus brillantes que la magnitude 10.

Samedi 31 janvier : Pourquoi pas une soirée d'étoiles doubles; voici une petite sélection assez facile à trouver ayant soit des couleurs différentes, soit similaires mais assez marquantes:

  • Bêta Céphée (Alfirk), magnitude 3,2 et 7,9 séparées de 13,3". La première composante est une géante de type B2 variable. La deuxième composante est de type spectral A3 (bleu).
  • Delta Céphée, magnitude d'environ 4,0 est une étoile variable (entre mag 3.5 et mag 4.3 avec une période de 5 jours 8 heures 47 minutes et 32 secondes) qui montre un beau contraste jaune-bleu: son compagnon est de magnitude 6,3 et se trouve à 41" d'écart.
  • Kappa Céphée, magnitude 4,0 a un compagnon de magnitude 8.0 avec une séparation de 7.4"
  • Iota Cassiopée est une étoile "triple" avec trois composantes de magnitudes 4,6, 6,9 et 8,5. L'étoile la plus brillante est jaunâtre et l'étoile la plus faible est de couleur bleue, l'étoile intermédiaire est assez difficile à voir en raison de sa proximité (apparente) de l'étoile le plus éclatante.
  • Êta Cassiopée se compose d’une étoile jaune de magnitude 3,5 et d’une rougeâtre de 7,2, avec une séparation de 12,6"
  • Zêta Aquarii avec sa séparation de 2,1" est assez serrée; elle est formée de deux étoiles blanches de magnitude 4,0.

N’oubliez pas, si vous voulez être informés chaque fois que la nouvelle chronique est mise en ligne, d'envoyez simplement un mail à astronomy09@yahoo.com avec "informez moi" comme objet.

by Bob Larcher last modified 2009-02-01 11:09
« April 2021 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30
 

Zope.org Powered by Plone, the Open Source Content Management System